CPC-SKEK

Recherche & projets en Suisse

Reservoir of the European chestnut diversity in Switzerland (2020)

In Switzerland, chestnut forests cover about 27,100 ha, plus some 6800 ha of mixed stands. Due to environmental and historical reasons, most of these still existing forests are located in the Swiss Southern Alps. The main objectives of the study were: (1) to evaluate the genetic diversity and the genetic structure of Castanea sativa in Switzerland, and (2) to define a program of conservation including the proposal of a defined core collection.

 

Source: Reservoir of the European chestnut diversity in Switzerland

La biodiversité agricole a de l’avenir (2020)

La biodiversité agricole désigne la diversité des variétés et des espèces végétales utilisées pour l’alimentation humaine. Une étude menée dans quatre pays européens montre que les consommateurs-trices s’intéressent à cette diversité.

Source: La biodiversité agricole a de l’avenir

Bandes fleuries et haies – lutter contre les ravageurs tout en favorisant la pollinisation et le rendement? (2020)

Quel est l'effet des bandes de fleuries et des haies sur les terres agricoles ? L'article scientifique d'Agroscope résume les résultats d'une collecte de données internationale. Conclusion : plus la diversité des espèces est grande et plus les plantes sont âgées, plus les effets sont positifs.

Source: Bandes fleuries et haies – lutter contre les ravageurs tout en favorisant la pollinisation et le rendement?

La diversité est source de vie (2020)

Depuis des millénaires, la sécurité alimentaire et la résilience de l’humanité sont assurées par des milliers d’espèces de plantes cultivées, des dizaines d’espèces animales domestiquées et la biodiversité dont elles proviennent. Mais la mondialisation de l’agriculture industrielle et les systèmes alimentaires normés ont fait chuter l’agrobiodiver- sité : trois espèces végétales fournissent la moitié des calories végétales et quatre espèces animales produisent presque toute la viande. Il est donc crucial de restaurer l’agrobiodiversité – qui représente la richesse de ce que nous cultivons, élevons, consommons et protégeons dans la nature – afin de conserver des systèmes alimentaires résilients, dans un contexte de changement climatique. Il faut d’abord sauvegarder les conditions de vie des « gar- diens de l’agrobiodiversité », les quelques 500 millions de petites fermes dans le monde, surtout dans les pays du Sud. Cette fiche d’information définit les causes et conséquences de la perte d’agrobiodiversité, les domaines prometteurs et les opportunités pour les politiques et la recherche.

 

La sélection végétale – du croisement classique à l’édition génomique (2020)

Les ravageurs, le changement climatique, la raréfaction des ressources - produire des aliments de haute qualité en quantité suffisante et de la manière la plus écologique possible exige sans cesse de nouvelles variétés de plantes. Quelle que soit la culture, le principe de base de la sélection végétale est toujours le même : elle commence par la diversité génétique. L'éventail des méthodes utilisées dans la sélection des plantes s'est continuellement élargi au fil des décennies. L'édition du génome, le dernier outil en date, peut être utilisée pour apporter des modifications ciblées à un point précis du matériel génétique des plantes cultivées et s'est rapidement imposée dans le domaine de la recherche fondamentale. La question de savoir si, et dans quelles conditions, les plantes sélectionnées à l'aide de l'édition du génome devraient avoir une place en Suisse à l'avenir est une source actuelle de discussion politique et sociale.

 

Protection des ressources grâce aux systèmes agroforestiers adaptés aux régions (2019)

L'article scientifique présente la méthode de culture de l'agroforesterie – une combinaison d'arbres et de sous-cultures. Il montre également comment les systèmes agroforestiers peuvent être utilisés pour trouver des solutions individuelles et spécifiques aux sites qui sont en accord avec les objectifs de la politique agricole fédérale.

Source: Protection des ressources grâce aux systèmes agroforestiers adaptés aux régions

Bandes fleuries vivaces – un outil pour améliorer le contrôle des ravageurs en vergers (2018)

En raison de leur caractère pérenne et de leur structure diversifiée, les vergers sont attrayants pour les pollinisateurs et les ennemis naturels des ravageurs. Une augmentation ciblée de la diversité végétale améliore les conditions de vie des insectes bénéfiques et contribue à l'optimisation de leurs services écosystémiques.

Source: Guide technique, Bandes fleuries vivaces dans les vergers fruitiers| 2018 | FiBL | CRA-W | INRA | GRAB

L’artichaut violet de Plainpalais: mise en valeur d’une variété traditionnelle (2017)

L’artichaut (Cynara scolymus) est un légume apprécié des gourmets. Si, aujourd’hui,
les cultivars disponibles sur le marché sont assez peu diversifiés, il existe néanmoins plusieurs variétés locales, souvent méconnues, parfois menacées de disparition. Ainsi, dans le patrimoine agricole genevois figure l’artichaut violet de Plainpalais, une variété traditionnelle retrouvée par hasard au XXe siècle, réputée pour son adaptation au climat genevois et ses qualités gustatives. Dans la perspective de la création d’une AOP à partir de cette variété locale, des travaux de description génétique, morphologique, agronomique et organoleptique ont été entrepris ces dernières années. Le présent article propose une brève synthèse des résultats obtenus dans le cadre de ces études interdisciplinaires. Ils confirment le fort potentiel de cette variété locale, susceptible d’intéresser tant les producteurs que les consommateurs de notre région.

Source: Revue suisse Viticulture, Arboriculture, Horticulture | Vol. 49 (6): 362–368, 2017

Aptitude de l’amidonnier et de l’engrain à la culture (2017)

Engrain et amidonnier sont des céréales vêtues panifiables, mais largement abandon­nées de nos jours. Ce sont des céréales frugales et rustiques, caractérisées par des teneurs élevées en minéraux et autres composants bénéfiques pour la santé. Leur culture est envisageable, mais des connais­sances approfondies sur leurs valeurs agro­nomiques et techniques sont indispensables. Dans ce travail, respectivement sept et onze accessions et variétés enregistrées d’engrain et d’amidonnier ont été testées et comparées avec trois variétés de blé tendre et trois va­riétés de blé dur. Les résultats montrent que la culture de ces céréales est possible avec certaines variétés si elles sont cultivées avec peu d’azote. Cependant, le niveau de rende­ment des deux espèces est inférieur par rap­port à celui des blés et la verse est un pro­blème pour la culture de l’amidonnier, même à de faibles niveaux de fertilisation azotée.

Vers l'article

Des quantités minimes d’azote suffisent à faire baisser la biodiversité en montagne (28.07.2015)

Une fertilisation régulière avec des quantités relativement faibles d’azote diminue à long terme la diversité floristique. L’apport d’une petite quantité d’azote sur une longue durée a un effet semblable à un apport important d’azote en peu de temps. C’est ce qu’a montré une revue systématique de plus de 42 études sur l’effet des engrais sur les prairies de montagne, les prairies subalpines et alpines.

Plus d'informations

Lancement réussi du programme de monitoring "Espèces et milieux agricoles" (ALL-EMA) (2015)

L’Office fédéral de l’agriculture et de l’Office fédéral de l’environnement ont chargé Agroscope de mettre au point le programme de monitoring « Espèces et milieux agricoles » (ALL-EMA). Ce programme a été réalisé dans le but d’évaluer l’état et l’évolution de la diversité des espèces ainsi que l’impact des surfaces de promotion de la biodiversité. ALL-EMA rassemble non seulement des données sur la végétation prélevées dans le paysage rural mais aussi des données faunistiques provenant du Monitoring de la biodiversité en Suisse et de la Station ornithologique suisse.   La première série de relevés, d’une durée de cinq ans, a débuté au printemps. Les contacts très positifs avec la population et les agriculteurs sur le terrain ont permis de poser les bases d’un programme de suivi de plusieurs années destiné à combler par de solides données les lacunes dans les connaissances.

Plus d'informations

De nouveaux fongicides extraits des arbres (11.2015)

Les agriculteurs doivent se battre en permanence contre les ravageurs et les maladies qui détruisent leurs récoltes alors que le changement climatique pourrait augmenter la fréquence et la gravité de ces attaques. L'utilisation des agents chimiques pour combattre ces pathogènes de plantes est volontairement limitée afin de protéger l'environnement et notre santé; la solution de remplacement consiste donc à utiliser des produits durables respectueux de l'environnement.

Plus d'informations ici!

Flore messicole – coexistence entre production et diversité

La diversité biologique ainsi que la diversité génétique sont comme l’eau, l’air et le sol des ressources naturelles de valeur. Les ménager et les conserver revient à investir à long terme dans une agriculture durable. Depuis 2012, 33 entreprises agricoles dans huit cantons produisent sur près de 120 hectares de grandes cultures des plantes alimentaires et fourragères et une flore messicole précieuse et en partie menacée d’extinction. Ce programme d’utilisation durable des ressources naturelles est financé par l’Office fédéral de l’agriculture et les cantons impliqués.

Plus d'informations:

-Agrofutura

-Hintermann & Weber

Identification moléculaire de la vigne (2013)

Authentifier les accessions d’une collection in vitro destinée à la conservation sur le long terme est devenu une priorité pour de nombreux laboratoires. A Agroscope, les profils génotypiques des accessions de vigne ont été établis au moyen de trente-huit microsatellites. L’analyse des résultats et la comparaison avec ceux
de deux bases de données suisse et européenne ont permis de confirmer l’identité des cépages de la collection. Quarante et une accessions représentant vingt cépages ont été authentifiées. Le processus de génotypage a aussi permis de vérifier les résultats des croisements
du programme de sélection de la vigne
à Agroscope par analyse de parenté. Les profils de huit cépages récents ont été comparés notamment à ceux de leurs géniteurs et ont ainsi confirmé leur identité.

Source: Revue suisse de Viticulture Arboriculture Horticulture 45(6), 350–354, 2013