CPC-SKEK

Recherche & projets en Suisse

Aptitude de l’amidonnier et de l’engrain à la culture (2017)

Engrain et amidonnier sont des céréales vêtues panifiables, mais largement abandon­nées de nos jours. Ce sont des céréales frugales et rustiques, caractérisées par des teneurs élevées en minéraux et autres composants bénéfiques pour la santé. Leur culture est envisageable, mais des connais­sances approfondies sur leurs valeurs agro­nomiques et techniques sont indispensables. Dans ce travail, respectivement sept et onze accessions et variétés enregistrées d’engrain et d’amidonnier ont été testées et comparées avec trois variétés de blé tendre et trois va­riétés de blé dur. Les résultats montrent que la culture de ces céréales est possible avec certaines variétés si elles sont cultivées avec peu d’azote. Cependant, le niveau de rende­ment des deux espèces est inférieur par rap­port à celui des blés et la verse est un pro­blème pour la culture de l’amidonnier, même à de faibles niveaux de fertilisation azotée.

Vers l'article

Des quantités minimes d’azote suffisent à faire baisser la biodiversité en montagne (28.07.2015)

Une fertilisation régulière avec des quantités relativement faibles d’azote diminue à long terme la diversité floristique. L’apport d’une petite quantité d’azote sur une longue durée a un effet semblable à un apport important d’azote en peu de temps. C’est ce qu’a montré une revue systématique de plus de 42 études sur l’effet des engrais sur les prairies de montagne, les prairies subalpines et alpines.

Plus d'informations

Lancement réussi du programme de monitoring "Espèces et milieux agricoles" (ALL-EMA) (2015)

L’Office fédéral de l’agriculture et de l’Office fédéral de l’environnement ont chargé Agroscope de mettre au point le programme de monitoring « Espèces et milieux agricoles » (ALL-EMA). Ce programme a été réalisé dans le but d’évaluer l’état et l’évolution de la diversité des espèces ainsi que l’impact des surfaces de promotion de la biodiversité. ALL-EMA rassemble non seulement des données sur la végétation prélevées dans le paysage rural mais aussi des données faunistiques provenant du Monitoring de la biodiversité en Suisse et de la Station ornithologique suisse.   La première série de relevés, d’une durée de cinq ans, a débuté au printemps. Les contacts très positifs avec la population et les agriculteurs sur le terrain ont permis de poser les bases d’un programme de suivi de plusieurs années destiné à combler par de solides données les lacunes dans les connaissances.

Plus d'informations

De nouveaux fongicides extraits des arbres (11.2015)

Les agriculteurs doivent se battre en permanence contre les ravageurs et les maladies qui détruisent leurs récoltes alors que le changement climatique pourrait augmenter la fréquence et la gravité de ces attaques. L'utilisation des agents chimiques pour combattre ces pathogènes de plantes est volontairement limitée afin de protéger l'environnement et notre santé; la solution de remplacement consiste donc à utiliser des produits durables respectueux de l'environnement.

Plus d'informations ici!

Flore messicole – coexistence entre production et diversité

La diversité biologique ainsi que la diversité génétique sont comme l’eau, l’air et le sol des ressources naturelles de valeur. Les ménager et les conserver revient à investir à long terme dans une agriculture durable. Depuis 2012, 33 entreprises agricoles dans huit cantons produisent sur près de 120 hectares de grandes cultures des plantes alimentaires et fourragères et une flore messicole précieuse et en partie menacée d’extinction. Ce programme d’utilisation durable des ressources naturelles est financé par l’Office fédéral de l’agriculture et les cantons impliqués.

Plus d'informations:

-Agrofutura

-Hintermann & Weber