CPC-SKEK

NEWSLETTER CPC

Printemps 2022

Chers membres de la CPC et personnes intéressées,

Le printemps apporte les premières chaleurs, la tendre verdure ainsi que les premiers signes de l'été. Et un vent se lève, celui du changement.

Moi aussi, j'ai été happé par ce vent et je dois vous annoncer que c'est ma dernière newsletter pour la CPC. J'ai toujours eu beaucoup de plaisir à vous fournir des informations du monde des ressources phytogénétiques.

La présente newsletter comprend entre autres les Priorités de la phase VII du PAN-RPGAA. Vous y trouverez en outre notre rapport sur les répercussions de la première année de pandémie sur le réseau PAN-RPGAA.

Le Conservatoire et Jardin botanique de la Ville de Genève ont rassemblé l'année dernière de nombreux trésors. Pour leur projet de conservation, ils recherchent 42 espèces différentes de Crop Wild Relatives dans toute la Suisse.

L'OFAG est aussi à la recherche de surfaces de conservation appropriées pour la diversité génétique des plantes fourragères.

Afin de renforcer la diversité génétique sur le plan politique, nous recueillons les avis et les positions de nos membres sur le train d'ordonnances agricoles actuel. Vous trouverez les informations nécessaires ici.

La conservation des ressources génétiques a gagné en soutien au niveau européen : grâce à la décision de définir des stratégies transversales à l'échelle européenne.

Je vous souhaite un bon printemps, une bonne continuation et, pour l'instant, une lecture enrichissante.

Au nom du bureau de la CPC,

Maximilian Jacobi

Du côté de la CPC

Conséquences de la pandémie sur notre réseau

L'enquête menée auprès des membres entre septembre 2020 et février 2021 sur les conséquences de la pandémie 2020 est terminée. Deux tiers de nos membres ont été interrogés avec succès.

L'analyse des réponses révèle clairement une chose : Que les conséquences ne pourraient guère être plus différenciées. Alors que 29 % ont estimé que les conséquences des mesures Corona sur leurs activités étaient fortement négatives, 42 % n'ont vu que des effets légèrement négatifs. 16 % ont déclaré n'être affectés d'aucune manière, tandis que 13 % ont même enregistré des effets positifs.

Ces réponses aux multiples facettes donnent un aperçu de la diversité du réseau de la CPC, caractérisé par la diversité de ses activités, et soulignent une fois de plus l'originalité de nos membres. Cela vaut également pour les mesures prises pour gérer la crise qui sont  également rapportées dans l’enquête.

 

Plus d'informations :

To top

Publication des priorités de la Phase 7 du PAN-RPGAA

Les points prioritaires sont maintenant publiés par l‘OFAG dans leur version définitive et disponibles en français, italien et allemand depuis fin février sur la page internet du PAN :

Voici deux remarques pour mieux comprendre comment utiliser les priorités lors d'une demande de projet :

  • Les priorités indiquent les thèmes sur lesquels l’OFAG souhaite mettre l’accent. Il est toutefois toujours possible de soumettre des projets dont les thèmes ne sont pas prioritaires, pour autant qu’ils s’inscrivent dans le catalogue de mesures du PAN-RPGAA. Dans ce cas, il est très utile que vous expliquiez la nécessité d’agir et la valeur ajoutée dans votre demande de projet.
  • Nos demandes concernant des points conceptuels spécifiques à la culture, comme par exemple concernant les vignes, n’ont pas été intégrées dans les priorités. L’OFAG a expliqué qu’elle souhaite discuter de telles demandes dans les groupes de travail correspondants. Ainsi, chaque membre de groupe de travail peut transmettre ses demandes à l’occasion des séances ad hoc organisées par l’OFAG. Ajoutons encore que ces éléments conceptuels sont définis dans les concepts spécifiques à la culture et non dans le document des priorités.

Plus d'informations :

To top

Fundus Agri-Cultura Alpina : l’encyclopédie en ligne des savoirs traditionnels alpins

Vous trouverez dans cet article du journal agricole romand «Agri», publié en janvier, toutes les informations nécessaires concernant l’état du projet  Fundus mené par la CPC.

L’appel à contribution est toujours actuel. En cas d’intérêt ou de questions, merci de contacter notre chargé de projet Clément Levasseur (clement.levasseur(at)cpc-skek.ch ou 076 409 32 77).

 

Article Agri: Lancement d'une encyclopédie collective en ligne sur l'agriculture traditionelle

To top

Retour sur le congrès sur la richesse variétale pour une agriculture diversifiée

Il a eu lieu le 25 novembre 2021 à l'Inforama Rütti et fut également retransmis par webinaire avec traduction simultanée. Cet évènement a permis à une soixantaine de personnes de se rencontrer surplace. Alors qu’une centaine  de  personnes participaient en ligne.

Comme l'a montré le sondage, les présentations du matin ont suscité un intérêt particulièrement grand auprès du public spécialisé. Cela comprend l'exposé de Mareike Jäger sur les cultures agroforestières, la contribution de Dario Fossati sur les mélanges  de  variétés de blé en Suisse et la présentation de Sebastian Kussmann sur les cultures mixtes et la souveraineté alimentaire au Tadjikistan.

La représentation de l'"Odyssée des graines" par la troupe de théâtre "Le jardin qui rêve" a ensuite créé une agitation rafraîchissante dans la salle de conférence : après s'être déplacé, le public a pu profiter d'une animation décontractée et lyrique sur les problématiques liées aux semences.

Le repas de midi a été suivi par les présentations de Christian Eigenmann et d'Agnès Bourqui, qui ont résumé l'état de la diversité des plantes cultivées en Suisse et le développement à ce jour d'indicateurs pour la mesurer. L'élaboration d'un catalogue d'indicateurs pour mesurer l'état de la diversité des plantes cultivées en Suisse incombe au groupe de travail « Diversité des plantes cultivées ». Ce groupe a été créé par la CPC à la suite du congrès 2020.

Dominik Füglistaller a clôturé la journée par un résumé pointu.

Nous nous réjouissons de prendre en compte les retours des participants dans nos propres idées en vue de la planification du prochain congrès.

Réservez déjà la prochaine date dans votre agenda ! Le congrès aura lieu le 17 novembre 2022 et s’intéressera aux aspects alimentaires liés aux anciennes variétés.

 

Plus d'informations :

To top

Du coté des membres CPC

Projet de conservation des Crop Wild Relatives

69 échantillons de 39 espèces ont été collectés jusqu'à fin 2021. Ainsi, environ 55% du projet PAN-RPGAA, mené par le Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève (CJBG), est désormais accompli. L'objectif de ce projet financé par l'OFAG est de stocker un total de 42 espèces de Crop Wild Relatives (CWR) de Suisse dans la banque de semences du CJBG. Pour chaque espèce, des semences sont collectées sur trois sites différents. Cela doit garantir que les 126 échantillons des 42 espèces présentent la plus grande diversité génétique possible.

La sélection des 42 espèces s'est faite à l'aide de la liste des espèces prioritaires d'Info Flora. Les espèces sélectionnées sont celles qui sont les plus menacées et qui ont donc le plus besoin d'être protégées.

En outre, seules les espèces disposant d'au moins trois populations différentes et pouvant être conservées dans une banque de semences ont été sélectionnées.

Alors que la collecte d'échantillons se limitait encore à la Suisse romande en 2020, elle a pu être étendue à toute la Suisse en 2021.

Cela offre d'énormes avantages : La prise de contact avec les différents cantons permet de tisser un réseau qui pourrait faciliter l'organisation d'une banque de semences nationale à l'avenir, explique Fred Sandoz, collaborateur scientifique du CJBG.

 

Plus d'informations :

To top

Nouvelle publication sur les alliacées

Dans le dernier numéro de la série «Plantes cultivées en Suisse», Peer Schilperoord de l'Association pour les plantes cultivées alpines se consacre entièrement aux alliacées - de manière toujours aussi complète et méticuleuse.

Vous y apprendrez tout sur ces plantes aux multiples couches : leur histoire, leurs particularités et la diversité des variétés en Suisse.

 

Plus d'informations :

To top

National

Diversité génétique des plantes fourragères : surfaces de conservation recherchées

Un appel aux exploitants de pâturages et de prairies est lancé. Afin de préserver la diversité génétique des plantes fourragères, l'OFAG attire l'attention sur une nouvelle mesure de promotion. Dans toute la Suisse, 1745  hectares de pâturages et de prairies de haute qualité sont recherchés. Les personnes intéressées peuvent signaler les surfaces  directement au canton.

 

Plus d'informations :

To top

Train d'ordonnances agricoles printemps 2022

La phase de consultation du paquet d'ordonnances agricoles a débuté. Les prises de position sur les différentes ordonnances de la Confédération peuvent être déposées jusqu'au  2 mai.

Les points qui attirent actuellement notre attention sont l'ordonnance sur les contributions à des cultures particulières, celle sur les améliorations structurelles, et l'ordonnance sur l'élevage.

La CPC rassemble actuellement les différents avis et positions de ses membres et d’autres organisations. Nous délivrerons un court résumé de nos prises de position lors de l'assemblée générale du 28 avril, avant d'être ensuite remises à l'OFAG.

 

Plus d'informations :

To top

La diversité variétale fait l'objet d'une attention croissante

À la fin de l'année 2021, le réseau Agroecology Works ! a lancé la pétition "Promouvoir l'agroécologie - en Suisse et dans le monde". Dans cette pétition, 6160  signataires demandaient au Parlement et au Conseil fédéral de reconnaître les principes de l'agroécologie  comme base de l'agriculture et de l'industrie alimentaire.

Dans sa réponse à la pétition, le conseiller fédéral Guy  Parmelin reconnaît à l'agroécologie un rôle décisif dans la transformation durable de la production alimentaire. Parallèlement, le Conseil fédéral a fait savoir dans un communiqué de presse que le programme de travail d'Agroscope s'orientera dès cette année sur les principes de l'agroécologie. La pierre angulaire de l'agroécologie mentionnée dans le communiqué est la diversité variétale - une chance pour elle de gagner de l’importance auprès du public?

 

Plus d'informations :

To top

Le prix de la diversité

Les mélanges de variétés riches en espèces avec des écotypes indigènes sont nettement plus  chers que les semis homogènes. C'est la conclusion à laquelle parvient une étude de l'EPF de Zurich après avoir comparé 262 mélanges de semences disponibles dans le commerce. Les auteurs de l'étude soulignent également qu'une grande diversité de plantes assure de meilleurs services écosystémiques qu'une faible diversité.

C'est précisément dans ce contexte qu'il est inquiétant de constater que les mélanges de semences contenant 10 espèces sont environ 63 %et ceux contenant 30 espèces en moyenne 387 % plus chers que les semis ne contenant qu'une seule espèce. Pour promouvoir l'agrobiodiversité, il est donc recommandé de réduire le coût des semences riches en espèces.

Selon l'étude, cela présuppose toutefois des efforts et des mesures d'encouragement considérables. Par exemple, en augmentant la concurrence entre les fournisseurs de semences. La recherche et le développement de méthodes de production plus rentables sont également une possibilité. Ou encore le soutien financier direct ou indirect de l'utilisation de mélanges de semences riches en espèces.

 

Plus d'informations :

To top

International

Stratégie pour les ressources génétiques en Europe

Le 30 novembre 2021, des politiciens et des scientifiques se sont réunis à Bruxelles pour discuter de l'état et de l'avenir des ressources  génétiques en Europe. L'objectif de cette assemblée était de mettre  en réseau la mosaïque existante de structures européennes, nationales et régionales afin de permettre des mesures efficaces de conservation des ressources génétiques à l'échelle européenne. Au cours de cette réunion, une stratégie globale pour les ressources génétiques européennes a notamment été présentée. Cette stratégie globale est à son tour subdivisée en trois autres stratégies : Ressources phytogénétiques, Ressources génétiques forestières et Ressources génétiques animales.

 

Plus d'informations :

To top

Une grande chance pour les petites entreprises de semences

Depuis le début de l'année, une nouvelle législation s'applique à la commercialisation des semences biologiques dans l'UE. Ce que l'on appelle le « matériel hétérogène biologique » (MHB) est ainsi soumis à des conditions moins strictes que les semences brevetées, par exemple. Les organisations qui s'engagent pour l'agrobiodiversité en attendent des effets positifs sur la diversité des variétés.

Des réponses sur le fonctionnement et les implications de la nouvelle réglementation pour la distribution des semences se trouvent dans la brochure publiée par l'organisation Seeds4All ci-jointe.

 

Plus d'informations:

To top

De bonnes tomates malgré le mauvais temps

Les variétés de tomates  cultivées de manière écologique et participative ont bien résisté à l'été dernier malgré les nombreuses pluies. C'est la conclusion réjouissante du projet de tomates en plein champ de l'université de Kassel pour l'année 2021.

Cette situation est due avant tout à la résistance au mildiou qui a été un objectif de sélection des variétés en collaboration entre les chercheurs et les jardiniers professionnels et amateurs.

La raison de ce projet sur les tomates, lancé en 2003, est notamment l'énorme popularité de ce légume : rien qu'en Allemagne, 28 kilos de tomates sont consommés chaque année par personne ; seuls 15 % de cette quantité sont produits en Allemagne même.

Le projet vise à promouvoir la culture locale de tomates en plein champ. Pour ce faire, la culture se concentre en premier lieu sur les résistances mentionnées ci-dessus. La qualité des fruits, la tolérance au froid, l'efficacité des nutriments et la tolérance à la sécheresse sont également des qualités auxquelles on accorde beaucoup d'importance dans le processus de sélection.

 

Plus d'informations :

To top

Des semences pour la diversité intellectuelle

Alain  Bonjean, généticien et ethnobotaniste, est l'auteur du « World Wheat Book » en trois parties et de « L'Homme et le grain », une histoire de l'humanité du point de vue de la diversité du blé. En plus de son activité  principale de chercheur, il écrit également le blog « Les chroniques du végétal », qui est un excellent moyen de diversifier ses perspectives sur la diversité des plantes cultivées.

 

Plus d'informations :

To top