CPC-SKEK

NEWSLETTER CPC

Automne 2021

Chers membres de la CPC et intéressés,

Depuis notre dernière newsletter, une saison en a remplacé une autre. Et tout comme les fruits, certaines nouvelles ont mûri dans le secteur des RPGAA et c'est le temps de la récolte.

Tout d'abord, nous profitons de cette occasion pour vous informer que le bureau de la CPC a déménagé dans de nouveaux locaux.

Découvrez les dernières nouvelles concernant l'organisation de notre congrès annuel RPGAA.

Nous recherchons des personnes motivées pour contribuer à la sauvegarde des savoirs liés aux plantes cultivées et races traditionnelles de Suisse romande. Vous en saurez plus à ce sujet dans l'article dédié au projet Fundus Agri-Cultura Alpina et la journée d'information prévue le 10 décembre à Lausanne.

Une journée aussi informative que passionnante, c'était notre excursion annuelle chez Hortus Officinarum. Nous sommes ravis de vous présenter leurs projets de sélection de plantes médicinales.

Nous aimerions également présenter l'IG Pro Kastanie Zentralschweiz, qui travaille pour la conservation des châtaignes sur le versant nord des Alpes.

Pour nos lecteurs qui travaillent avec l'OFAG dans le cadre du PAN-RPGAA, nous avons rassemblé des informations sur la prochaine échéance de fin octobre.

Nous vous souhaitons une bonne récolte et une lecture enrichissante.

Le bureau de la CPC

Du côté de la CPC

Bureau CPC: nouvelle adresse dès le 1er juillet 2021

Nous avons déménagé et depuis le 1erjuillet 2021. vous nous trouvez à la Belpstrasse 26, 3007 Berne. Notre numéro de téléphone a aussi changé: 031 506 41 21.

Toujours proche de la gare, notre secrétariat se trouve au 3ème étage, que nous partageons entre autres avec l’association AOP-IGP et SwissVitis. La petite équipe du bureau se réjouie des nouveaux locaux et de l’environnement composé d’acteurs dans le domaine agricole.

To top

Information aux preneurs de projets PAN : délai au 31 octobre 2021

Si vous n’avez pas encore demandé la totalité des moyens financiers pour l'année en cours veuillez le faire avant le 31 octobre. Dès lors, plusieurs cas de figure :

  1. Vous avez déjà fait une demande de versement à hauteur de 60% pour l’année 2021: il vous reste à faire une demande pour les 40% restant.
  2. Aucune demande de versement n'a encore été réalisée pour 2021: il vous suffit de faire une facture pour le montant total pour l'année 2021.
  3. Vous avez effectué moins de travail que prévu et vous êtes sûr que ces dépenses ne se reproduiront pas les années suivantes : vous pouvez présenter une facture pour le montant réduit.

Pour les projets P et S, un décompte annuel provisoire doit être envoyé à genres@blw.admin.ch  avant la facturation. Les formulaires sont disponibles sur le site internet de l'OFAG.

La facture doit être établie sous forme de facture électronique ou envoyée en format PDF par e-mail à PDF-Rechnung@efv.admin.ch .

N'oubliez pas d'inclure le numéro de projet (06-PAN-xxx ou RPGAA-NN-xxxx) et le numéro de contrat (numéro à 9 chiffres) sur chaque facture. En cas de facture incomplète ou incorrecte, la facturation électronique sera rejetée.

Facturation électronique:

eBillAccountID Postfinance                           41100000125631242

Swisscom Contextrade ID                              41301000000178076

Adresse pour la facture PDF par email         PDF-Rechnung@efv.admin.ch

 

Plus d'informations:

To top

Congrès RPGAA « Richesse variétale pour une agriculture diversifiée » le 25.11.2021

Réservez la date du congrès annuel sur les ressources phytogénétiques pour l’agriculture et l’alimentation : le jeudi 25 novembre 2021.

Cette journée est également une occasion pour les acteurs du domaine RPGAA de se rencontrer et d’échanger sur leurs activités. L’évènement aura lieu à Zollikofen à Berne et en ligne. Et sera traduit simultanément.

Le programme sera disponible prochainement sur : https://www.cpc-skek.ch/fr/congres-annuel/congres-2021.html

L’inscription sera possible dès fin octobre en ligne.

To top

Journée d’information Fundus Agri-Cultura Alpina le 10 décembre à Lausanne

Chers amies et amis des races et plantes cultivées traditionnelles des régions de montagne

Le projet Fundus Agri-Cultura Alpina a démarré en avril avec l’objectif de collecter les savoirs liés aux races et aux plantes cultivées des régions alpines et subalpines représentatives de la Suisse romande. Les connaissances traditionnelles agricoles constituent un immense patrimoine qui doit être absolument recueilli et préservé.

Les savoirs liés à la culture des plantes et à l’élevage des races traditionnelles se perdent toujours plus et avec eux les traditions et coutumes qui leurs sont liées. Réunir ces savoirs dans une plateforme internet permet de conserver ces connaissances à long terme ; de plus, cela permet de compléter le travail de conservation des races et des variétés sur le terrain par la mise en visibilité des produits du terroir.

Pour cela, nous cherchons à réunir le plus grand nombre de personnes motivées pour alimenter la plateforme en ligne du Fundus https://fundus-agricultura.wiki grâce à des contributions sur un sujet qu’elles connaissent particulièrement bien (p.ex. description d’une ancienne variété de légumes, fruits, céréales, etc ; culture traditionnelle de variétés liés à un lieu, utilisation traditionnelle d’une variétés ; élevage de races traditionnelles et soins, etc).

La journée d’information prévue initialement en octobre aura lieu le 10 décembre à Lausanne, à l’Espace Dickens proche de la gare. Nous invitons toute personne intéressée à ce projet à nous contacter ou à s’inscrire à info@cpc-skek.ch

 

Plus d’information :

To top

Du coté des membres CPC

Excursion chez Hortus Officinarum

Le 24 juin eu lieu la journée de rencontre autour des plantes médicinales et aromatiques. Plus de 25 participantes et participants - des organisations membres de la CPC et l’OFAG - ont été accueilli par l’équipe de l’association Hortus Officinarum sur le site de leurs cultures « Bruderholzhof » à Oberwil près de Bâle. Un programme passionnant nous attendait et assurait d’un échange riche d’expérience pratique et de connaissances sur la culture des plantes médicinales et leur utilisation.

    Qui est Hortus Officinarum ? C’est une organisation d’utilité publique fondée en 2008 par un groupe d’initiative autour de Andreas Ellenberger et Ruth Richter, comme initiative du mouvement biodynamique. Son but est de contribuer à la conservation de la diversité génétique des plantes médicinales et à l'amélioration des semences de plantes médicinales pour les besoins de la culture biologique. Hortus travaille au sein d’un réseau de jardins biodynamiques répartis principalement en Suisse et en Allemagne. En plus du travail de conservation et de sélection, l’équipe met son expérience et ses connaissances à disposition des cultivateurs et des entreprises.

      Nous débutons la visite par le champ «Froloo», où sont cultivées  des accessions telles que la guimauve, la primevère, l’hysope et d’autres, principalement pour la banque de gènes nationale (projet de régénération dans le cadre du PAN-RPGAA). Mais, Hortus y conserve aussi des espèces dont les graines ne sont que rarement disponibles sur le marché en qualité biologique. Hortus les stocke puis les met à disposition via divers canaux, dont Sativa Rheinau. Une qualité fiable et une documentation soigneuse des processus de multiplication et des étapes de sélection constituent des critères d’une grande importance, notamment pour les transformateurs pharmaceutiques.

        De l’autre côté du champ, nous apercevons Hypericum perforatum(millepertuis). Cette plante est actuellement l'une des plantes médicinales les plus importantes en raison de son utilisation très répandue dans les médicaments antidépresseurs. Chez Hortus, elle suit un programme de sélection depuis 2017 afin d’obtenir une variété à faible infestation au flétrissement alliée à de bons caractères agronomiques. Puis, vient le tour d’Artemisia annua  qui déploie ses feuilles à l’odeur aromatique. Le projet a débuté en 2020 durant l’épidémie de coronavirus en collaboration avec des pharmaciens et médecins afin de sélectionner une variété riche en substances actives et reproductible.

          Les plantes médicinales de Weleda se trouvent dans d’autres parties de la parcelle. Pierre Kappler et Claude Wild nous présentent les variétés phares actuelles, telles que l’Echinacea angustifolia (E. à feuilles oblongues)., dont ils viennent de récolter 900 kg de plante fraîche (avec racines). En même temps y sont cultivées des plantes pour le laboratoire de la Clinque d’Arlesheim.

            La journée s’est close après une visite guidée animée par Benno Otter à travers le jardin du Goetheanum, espace rempli de symbolique, à cheval entre les arts, l’écologie et la spiritualité, façonné à l’image de Goethe.

            Nous remercions tout spécialement Ruth, Nora,Nicole et Andreas de Hortus Officinarum pour leur bel accueil et leur engagement afin que cette journée devienne exceptionnelle.

            Liens :

            To top

            Journée de la diversité à Erschmatt

            Après 36 ans d'engagement, Roni Vonmoos-Schaub prend sa retraite. Ayant déjà quitté sa fonction de longue date en tant que président de la CPC en 2020, il s'est retiré de la direction du jardin de variétés d’Erschmatt lors de la Journée de la diversité du 31 juillet 2021.

            Outre l'adieu officiel à Roni Vonmoos-Schaub, l'association Erlebniswelt Roggen Erschmatt a su rendre la Journée de la diversité aussi variée que son nom le promettait. En plus de savourer des intermèdes musicaux, de la cuisine et des rafraîchissements, les visiteurs ont pu assister à la traditionnelle récolte du seigle, participer à des visites guidées du jardin des variétés et assister à des présentations de Pro Natura sur la réserve naturelle de Zälg, à proximité d'Erschmatt.

            Grâce à l'engagement durable de Roni Vonmoos-Schaub, les anciennes variétés de seigle valaisannes et le savoir sur leur culture traditionnelle sont préservés. La protection de la nature, par exemple, en profite : Pro Natura a reconnu lesservices écosystémiques de la culture traditionnelle du seigle et a acheté des parcelles à Erschmatt. Pour la culture du seigle sur les terrasses, Pro Natura fait désormais appel à l'expertise de l'association Erlebniswelt Roggen Erschmatt.

            En plus du seigle, dès l'année prochaine, une partie des champs sera également ensemencée avec la flore adventive, qui sera ainsi préservéesin situ, explique Marjorie Berthouzoz, responsable des réserves à Pro Natura Valais. La collaboration avec Roni Vonmoos-Schaub lui manquera – et pas seulement en raison de son engagement et de son expérience.

            En fait, il semble laisser un grand vide à combler - trois successeurs au total ont été nommés : Laura Kuonen, Damien Tschopp et Marc Germann.

            Roni Vonmoos-Schaub ne se retire pas complètement du monde de la diversité : outre diverses activités pour des associations de protection de la nature, il continuera à vivre dans sa maison juste à côté du jardin des variétés à Erschmatt et sera heureux d'aider sa nouvelle direction avec des conseils – si nécessaire.

            Nouvelles de IG Pro Kastanie Zentralschweiz

            Le 2 septembre, IG Pro Kastanie Zentralschweiz a inauguré la châtaigneraie de Färnen à Emmetten, Nidwald. Le groupe d'intérêt promeut la conservation des châtaigners en Suisse centrale par le biais de différents types de projets, notamment des projets d'association, des projets de conservation et des collections de variétés. Les deux derniers types de projets sont partiellement financés dans le cadre du PAN-RPGAA. Le financement des projets d'association, en revanche, se fait en dehors du plan d'action national.

            Le membre Ökobüro MOGLI Solutions dirige le projet d'association "Kastanienhaine Zentralschweiz" (Châtaigneraies Suisse centrale) en tant que cofondateur. L'objectif du projet est de convaincre des propriétaires fonciers de planter des bosquets et des avenues de châtaigniers afin de garantir leur conservation in situ. Le financement de chaque projet de bosquet et d'avenue est coordonné individuellement et se compose en grande partie de contributions du Fonds suisse pour le paysage et de fondations. Le financement est complété par des allocations des propriétaires, des communes, des organisations de protection de la nature, des cantons et du gouvernement fédéral. La châtaigneraie récemment ouverte à Emmetten est un tel projet d'association et un bon exemple de projet de conservation financé en dehors du PAN-RPGAA.

            Le travail de relations publiques est également un travail de conservation : IG Pro Kastanie Zentralschweiz entretient également le Chesteneweg (Chemin de la châtaigne) de Küssnacht à Brunnen et y organise chaque année la Chestenechilbi (Fête de la châtaigne) à Greppen, Lucerne. La prochaine aura lieu cette année le 24 octobre!

             

            Lien:

            To top

            Nouveau sentier de découverte des fruits FRUCTUS à Steimaur, ZH

            Le 3 octobre, FRUCTUS inaugure le nouveau sentier naturel des fruits à Steinmaur ZH. Le long du parcours d'environ 6 kilomètres, des panneaux fournissent des informations sur la diversité des différentes espèces de fruits, les anciennes variétés et les méthodes de culture. Le départ et l'arrivée du sentier naturel se font à la gare de Steinmaur. La randonnée dure environ 1,5 heure et fait le tour de la communauté. 

            Sur le sentier de découverte on trouve de nombreux vergers, des arbres fruitiers à bas tiges, des cerisiers couverts et en pot ainsi que des arbres fruitiers et à noix sauvages. Le sentier passe également devant une cidrerie commerciale et la ferme Beerihof avec son magasin de ferme. En outre, le sentier de découverte donne un aperçu de l'histoire de la culture fruitière à Steinmaur. L'importance des abeilles et de l'apiculture est également soulignée.

            Le pavillon FRUCTUS, près de la gare, fait partie du sentier de découverte. Les visiteurs y trouveront de nombreuses informations sur la préservation et l'utilisation des anciennes variétés de fruits. Ils peuvent se plonger dans l'histoire de la fabrication du cidre doux et explorer la diversité des variétés de fruits. La mémoire des espèces de fruits invite les visiteurs à découvrir les graines des fruits de manière ludique.

            Le nouveau sentier naturel remplace l'ancien sentier naturel de Höri à Steinmaur.

             

            Plus d'informations:

            To top

            Le Programme ECO-Broye à Henniez

            Le projet ECO-Broye a été lancé en 2009 dans la région de la Broye dans le canton de Vaud et vise à promouvoir une utilisation durable de l’eau. Le domaine Henniez est une réserve naturelle de 120 hectares qui contient sept sources naturelles. Le fait que des synergies intéressantes puissent exister entre le secteur uniquement privé et les acteurs locaux est illustré par la coopération entre notre membre Olivier Mayor et la marque d'eau minérale Henniez. Selon le programme ECO-Broye lancé par le producteur d'eau minérale, aucun pesticide ni engrais de synthèse ne doit être utilisés dans le bassin versant de la source.

            Un défi intéressant pour Olivier de chercher de nouvelles approches de gestion des cultures. Par exemple, des arbres à haute tige et des haies ont été plantés jusqu'à présent pour promouvoir la biodiversité. D’autres solutions à long terme sont recherchées, comme l'explique Olivier dans la vidéo ci-dessus. L'objectif est de trouver un équilibre entre la biodiversité et la production.

             

            Liens :

            To top

            Newsletter BEVOG IV et NUVOG II

            L'année 2021 n'a pas été facile pour la culture des fruits. La recherche sur le terrain dans le domaine des fruits n’a pas été épargnée non plus et a également dû faire face aux défis météorologiques. Qu'il s'agisse des dégâts causés par la grêle sur les parcelles d'essai ou des difficultés dues au gel: des informations actuelles sur les projets-PAN BEVOG IV et NUVOG II dans la newsletter annuelle de Fructus.

             

            To top

            National

            Deux programmes de promotion de l’agroforesterie en Suisse pour les exploitations agricoles

            Projet ressource Agro4esterie : Il est soutenu par l’OFAG selon l’article 77a LAgr et a pour but de promouvoir la pratique de l’agroforesterie moderne et d’accompagner son adoption par une démarche participative. Il s’adresse aux agricultrices et agriculteurs des cantons de Genève, Jura, Neuchâtel et Vaud, PER ou bio. Un total de 140 exploitations situées dans différentes zones agricoles (montagnes, collines, plaines) participent au projet Agro4esterie et bénéficient ainsi de conseils personnalisés et d'un soutien financier leur permettant de passer à un système agroforestier adapté à leur situation locale. Divers avantages sont promis dans le cadre de ce changement : l'agro-écosystème devrait devenir plus résilient, économiquement attractif et, en outre, il est ciblé sur des problèmes environnementaux spécifiques grâce à une adaptation locale.

            Programme de promotion de l'agroforesterie de Coop : ce projet d'envergure nationale soutient les exploitations agricoles Bio Suisse ou Ma région lors de la plantation et de l'entretien d’arbres sur des surfaces agricoles. L’accent est mis sur les arbres fruitiers et les arbres pouvant être utilisés pour une production de bois locale. Il reste des places disponibles pour les nouvelles exploitations qui souhaitent promouvoir la biodiversité et la protection du climat en se réorientant vers l'agroforesterie. Une condition préalable pour participer au programme est d'être ou de devenir un fournisseur de Coop.

             

            Plus d’information:

            To top

            Factsheet : Aborder conjointement le changement climatique et la perte de la biodiversité

            Dans cette fiche, les auteurs de la SCNAT expliquent à quel point la perte de biodiversité et le changement climatique sont en réalité étroitement liés et ce que nous devons prendre en compte dans les futures mesures de lutte contre la crise climatique pour qu'elles puissent avoir leur plein effet.

            Et qu’on se le dise : une lutte efficace contre le changement climatique n'est pas possible sans la protection de l'(agro)biodiversité.

             

            Lien:

            To top

            International

            Conférence «Resilient Agriculture for Global Health»

            La conférence "Resilient Agriculture for Global Health", organisée par agrarinfo.ch, a eu lieu du 4 au 5 juin. Des experts de divers pays ont présenté des exposés sur l'agriculture mondiale, les problèmes environnementaux et le rôle de l'agroécologie dans l'amélioration de la situation, et ont encouragé la discussion sur un avenir durable sur le plan environnemental pour l'agriculture. Toutes les présentations peuvent être consultées sur agrarinfo.

             

            Présentations :

            To top