CPC-SKEK

NEWSLETTER CPC

Automne 2018

Chers abonnées et abonnés,

Des changements importants pour les petits producteurs de matériel végétal sont à prévoir avec la révision totale de l’ordonnance sur la protection des végétaux (OPV), qui élève les exigences de protection et de prévention contre les organismes de quarantaine.

Les conséquences pour les petites plantations et le marché de niche seront débattues durant le podium de discussion de notre congrès RPGAA du 15 novembre 2018 à Zollikofen. Vous retrouvez ces sujets dans l’article sur la nouvelle ordonnance et celui sur le congrès RPGAA, ci-dessous. Et d’autres nouvelles également.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et un bel automne.

Le bureau CPC

Du côté de la CPC

Nouveauté au congrès RPGAA 2018: podium de discussion

Nous vous avions déjà annoncé notre prochain congrès, qui aura lieu le 15 novembre 2018, avec pour thème: “Les anciennes variétés sont-elles fit pour le futur?”. Le programme a été publié fin septembre et toutes les informations sont désormais disponibles sous:

http://www.cpc-skek.ch/fr/congres-annuel/congres-2018.html

Nous avons décidé d’organiser un podium de discussion après les conférences et durant lequel des intervenants externes seront invités à dresser un bilan des défis et des chances pour l’avenir des anciennes variétés. Ce podium sera structué par trois thématiques: la santé des plantes, la culture professionnelle et de niche, la sélection végétale. La nouvelle Ordonnance sur la santé des végétaux et ses conséquences pour le domaine de production des anciennes variétés seront abordés. A cet effet, un expert du Service phytosanitaire fédéral est invité.

Vers l'inscription au congrès

To top

Nouveau sur notre site internet: page d’accès aux semences

Elle existe depuis peu et repertorie par ordre alphabétique les adresses où l’on peut commander des semences, des plants ou greffons, ainsi que des produits d’anciennes variétés. Il s’agit de la page d’accès au semences et vous la trouvez à l’adresse suivante:

http://www.cpc-skek.ch/fr/acces-aux-semences.html

Vous souhaitez faire partie de cette liste? Contactez-nous pour plus d’information.

To top

Du côté des membres CPC

Visite du membre: Inforama Oeschberg

Au début de l’automne, nous nous sommes rendus à Koppigen afin de rencontrer Sabine Wieland de l’Inforama Oeschberg à Berne. L’Inforama est le centre de formation et de conseil en agriculture du canton de Berne. A Oeschberg se trouvent les services de compétence pour les fruits et petits fruits, ainsi que pour la vigne. Parallèlement à la formation et au conseil, l’Inforama gère plusieurs collections PAN. Mais cela, plus que de façon administrative, alors que les surfaces sont entretenues par des tiers. On trouve ainsi une collection de cerises et de prunes à Lüscherz, de pommes et poires à Koppigen et une collection de pommiers uniquement, à Mattstetten.  

Dans ces collections, sont conservées principalement des variétés bernoises comme “Weihnachtschindli”, “Fenchelrenette” ou la célèbre “Alant” . Cette variété, originaire de Gondiswil, a démontré une robustesse élevée au feu bactérien, il y a quelques années.

La collection d’introduction de Koppigen sera bientôt arrachée car toutes les variétés sont maintenant conservées à Mattstetten dans la collection primaire haute tige. Celle-ci fut érigée en 2015/16 où prospèrent maintenant 150 variétés. La collection de poires va également déménager à Koppigen et de 172 variétés de la collection d’introduction, elle comptera 138 variétés.

Plus d'information

Inforama Oeschberg Koppigen

Base de données nationale RPGAA

To top

Rencontre “Sagezu” autour de la baie des Andes à Frauenfeld

Fin septembre eut lieu un évènement “Sagezu” autour de la baie des Andes, ou appelée plus communément le Physalis. Organisé par Hortiplus, c’est dans la cour du monastère de Frauenfeld que les invités se sont rassemblés et ont pu faire la connaissance de OGiF, une des trois organisations partenaires du projet. OGiF est une association qui promeut les jardins urbains publics à Frauenfeld.

Sagezu, qu’est-ce que ça veut dire? De “Sa” pour Samen (semence) en allemand, “ge” pour Gemeinschaft (communauté) et “zu” pour Zucht (sélection). La communauté de jardins Sagezu  souhaite développer un système urbain de semence pour l’autosuffisance. L’objectif étant de mettre des variétés éprouvées mais plus disponibles dans les commerces, dans la sélection de développement. La première étape consiste à choisir les variétés de légumes traditionnelles par la communauté de jardins. Par espèce, plusieurs variétés seront examinées dans leurs potentiel pour l’utilisation  d’essais et décrites. Puis, la variété la plus appropriée sera choisie et améliorée par la sélection de développement. La communauté va ensuite multiplier la variété pour ses propres besoins et pour la banque de gènes nationale.

OGiF a choisi au départ trois espèces comestibles pour son jardin: des pois-mange-tout croquants, des carottes en botte et des baies des Andes. En ce qui concerne les Physalis, cinq variétés furent plantées et cultivées. Elles furent données en dégustation lors de cette rencontre dans le but de choisir la variété préférée, selon des critères gustatifs. La gagnante de la dégustation est "Vergleich 2" (photo ci-dessous), un véritable délice culinaire! Cette variété hautement recommandable et aimée des familles est peu compliquée à cultiver.  OGiF s'est donc décidé pour cette variété, qui aura dorénavant sa place dans leur jardin. 

National

Nouvelle ordonnance sur la protection des végétaux et extension du régime du passeport phytosanitaire

La révision de l’ordonnance sur la protection des végétaux a été soumise à consultation au printemps 2018. Le nouveau texte propose de renforcer la protection et la prévention contre les organismes nuisibles particulièrement dangereux (ONPD) en Suisse et d’assurer l’équivalence du droit phytosanitaire avec l’Union Européenne.  

Le texte soumis à consultation n’a subi aucune modification dans ses principes fondamentaux malgré les prises de position de diverses organisations et associations, dont la CPC. En effet, bien que les principes de renforcement de la sécurité et de la prévention contre les ONPD soient nécessaires, ils ont des conséquences difficiles pour les petits producteurs de matériel végétal. Le texte impose l’extension du régime du passeport phytosanitaire à tous les végétaux destinés à la plantation. Toutes les espèces utilisées dans l’agriculture sont concernées. Par exemple pour les petits fruits, aucun matériel ne pourra être déplacé s’il n’est pas sain ou s’il n’a pas été assaini.

Ces nouvelles règles concernent donc également les anciennes variétés et si un agriculteur souhaite culitver une ancienne variété disponible uniquement sans passeport phytosanitaire, il devra malheureusement y renoncer. La règle est claire: aucun produit n’entrera dans le marché sans passeport phytosanitaire. Il existe toutefois des exceptions pour les usages privés.  

Ces nouvelles exigences risquent de rendre la niche des anciennes variétés plus petite qu’elle ne l’est déjà, alors que durant les vingt dernières années, la législation l’avait favorisée.

La nouvelle ordonnance, rebaptisée ordonnance sur la santé des végétaux, entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Entretemps, la signature par le conseil fédéral devrait avoir lieu le 28 octobre 2018 et la publication officielle paraîtra en novembre.

Lors de notre congrès du 15 novembre intitulé “Les anciennes variétés sont-elle fit pour le futur?”, un podium de discussion aura lieu, au cours duquel  la nouvelle ordonnance sur la santé des végétaux et ses conséquences pour la production et le marché de niche seront discutées.

Plus d'information:

Paquet d'ordonnances agricoles 2018 mises à consultation

Service phytosanitaire fédéral

Prise de position CPC

To top

International

Une collection dupliquée Arche Noah en Suisse

Arche Noah, une organisation de conservation des plantes cultivées très engagée en Autriche, a débuté l’installation d’une collection de sécurité de sa banque de semences en Suisse, en avril. Cette collection vient ainsi dupliquer la collection d’Autriche et de cette façon renforce la conservation des quelques 5’500 accessions de légumes, céréales, herbes, plantes à fibres et de teinturier, ainsi que des plantes ornementales. Toutes les plantes proviennent d’une production biologique.  La collection n’est pas encore complète en termes de quantité de semences et certaines accessions devront être multipliées jusqu’en 2020.

Pourquoi en Suisse? Arche Noah a trouvé là un endroit sûr pour la collection, dans une exloitation biologique qui possède une grande expérience avec les semences.  L’endroit est encore tenu secret...et l’imagination des uns et des autres s’enflamme déjà à essayer de deviner.

Plus d'information:

Ache Noah Zweite Arche

To top

Nouvelle Ordonnance bio de l'UE: conférence Arche Noah au parlement européen

Coïncident parfaitement avec la journée de l'alimentation mondiale, Arche Noah  organisa ce jour-là,  en collaboration avec quatre groupes politiques, une conférence au parlement de l'UE, laquelle thématisait les nouvelles chances pour la diversité des semences dans le cadre de la nouvelle ordonnance bio de l'UE. Cette ordonnance entrera en vigeur en 2021 et signifie un progrès très attendu pour l'agriculture écologique et durable. 

Jusqu'à présent, le choix des semences bio était très réduit et se faisait à partir de la sélection en agriculture conventionnelle. Par conséquent, la majorité des variétés ne convient pas aux exigences particulières que requière la culture biologique. Grâce à des règlements facilités, les agriculteurs pourront désormais produire leur propre semence en fonction de leur besoin ou alors ils pourront avoir recours à une offre diversifiée. La conférence lança l'appel à la Commission de l'UE, de ne pas freiner les progrès décidés dans ce domaine, par le biais d'actes juridiques remis à plus tard.

Ici se trouve la video de la conférence en entier.

To top